Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

L’enseignement de l’allemand en Côte d’Ivoire

Article

Déjà en 1957, donc trois années avant l’indépendance du pays, l’enseignement de l’allemand a été introduit dans les écoles secondaires de l’ancienne colonie française, et ceci suite à l’insistance des intellectuels ivoiriens.


Déjà en 1957, donc trois années avant l’indépendance du pays, l’enseignement de l’allemand a été introduit dans les écoles secondaires de l’ancienne colonie française, et ceci suite à l’insistance des intellectuels ivoiriens.

Comme le soulignait le premier Doyen du Département d’allemand de l’Université de Cocody, Prof. Gnéba, lors de son allocution impressionnante à l’occasion de la célébration du cinquantenaire d’enseignement de la langue allemande dans les écoles ivoiriennes en novembre 2007, il y avait eu, après la 2ème guerre mondiale et surtout dans les années 50, parallèlement à la reconstruction économique en Allemagne, une affinité forte avec la langue et la culture allemande dans beaucoup de pays d’Afrique. Prof. Gnéba soulignait le rôle important du livre «Histoire Culturelle de l’Afrique» de Leo Frobenius, paru en Allemagne en 1933, dans ce processus. Frobenius avait été le premier Européen à reconnaître, dans ses travaux, l’équivalence des différents courants civilisateurs en Afrique avec ceux en Europe et dans d’autres parties du monde

Dans une première phase (jusqu’en 1972), l’enseignement de l’allemand s’était déroulé comme dans les écoles en France, c.à.d. en mettant l’accent sur la litérature et la compréhension. Dans la phase suivante, la responsabilité de l’enseignement de l’allemand avait été transférée à la République fédérale d’Allemagne (également en conséquence de l’Accord de l’Elysée de 1963), qui à partir de là avait envoyé de nombreux professeurs et conseillers d’allemand en Côte d’Ivoire. Le programme d’enseignement avait mis l’accent sur le renforcement des capacités de communication tandis que la transmission de la «culture allemande» avait délibéremment été évitée. Dans les années 90, les programmes d’enseignement ont éte de nouveau modifiés pour familiariser les élèves avec la culture et la réalité allemandes tout en renforçant leur capacité de communication.

Contenus associés

Retour en haut de page