Bienvenue sur les pages du Ministère fédéral des Affaires étrangères

Autres thématiques

Vous trouverez ici les dernières informations sur la Côte d'Ivoire.


Nationalpark Comoé 2
Nationalpark Comoé 2© Ambassade d'Allemagne Abidjan
Classé au patrimoine mondial et réserve de biosphère de l’Unesco, le parc national de la Comoé vient de célébrer son 50e anniversaire.

 

Depuis les années 1970, l’aide allemande au développement soutient l’action des autorités ivoiriennes pour préserver la biodiversité dans ce parc qui constitue le plus grand espace de savane d’Afrique de l’Ouest. Le 12 mai dernier, lors des cérémonies organisées à l’occasion du cinquantenaire du parc, des personnalités de haut rang ont salué ce soutien.

Dans leurs discours, la ministre ivoirienne de l’Environnement Anne Désirée Ouloto ainsi que le ministre des Affaires présidentielles Birahima Téné Ouattara ont en effet souligné l’importance de l’aide au développement apportée par l’Allemagne au parc national de la Comoé. Cet appui contribue non seulement à la protection de la biodiversité dans le parc mais aussi au développement de chaînes de valeur ajoutée durables dans les zones environnantes. Ainsi, le soutien accordé par la Coopération technique allemande (14,5 millions d’euros pour la période 2016-2019 dans le cadre du programme PROFIAB II) et la Coopération financière (10 millions d’euros) permettent à la fois de protéger la nature et de lutter contre la pauvreté.

Au début des années 2000, le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco avait inscrit le parc de la Comoé sur la liste des sites du patrimoine mondial en péril. Les efforts déployés avec le concours de l’aide allemande au développement ont joué un rôle clé dans la levée de cette mesure en 2017. Désormais, l’inscription du parc de la Comoé sur la liste du patrimoine mondial n’est plus menacée. La Côte d’Ivoire fait ainsi figure de modèle dans la région mais aussi à l’échelle mondiale.

Parc de la Comoé 1
Parc de la Comoé 1© Ambassade d'Allemagne Abidjan

La direction du parc reste cependant confrontée à de vastes défis tels que le braconnage, le manque d’infrastructures et l’utilisation abusive des espaces à des fins agricoles. Elle souhaite néanmoins instaurer à moyen terme un tourisme durable dans la région. La coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Allemagne est donc amenée à se poursuivre.

Retour en haut de page